Politique & Eco n° 213 : L’éternelle truanderie capitaliste.




Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Jean-François Bouchard, consultant international pour les grandes institutions financières : banques centrales, FMI, Banque mondiale.

Son livre : L’éternelle truanderie capitaliste, éditeur : Max Milo 2019

1) Le nouveau visage de la dictature capitaliste

– Petits et puissants

– 1 Milliard d’hommes dans la prospérité

– Les riches et les pauvres ceux qui profitent de la mondialisation

– La classe moyenne à la peine

– Absence de cadre de sanction

– Convergence d’intérêts : revolving doors : les allers-retours pouvoir / Banques

– Deux secrétaires d’Etat sur trois aux USA issus de Goldman Sachs

– TINA/ There is no alternative!

– La loi du marché redoutable pour les pays qui veulent s’y soustraire

– Le cas du Venezuela, de l’Argentine

– Comment s’appauvrir par la rente

– Afrique : les pays qui réussissent pourtant dépourvus de ressources

– La Grèce, chargée de subventions et appauvrie par elles

– L’économie financière domine la politique, un banquier ne défendra jamais l’intérêt général

– Lloyd BLankfein :”Je fais le travail de DIEU”

2) Capitalisme sans frontières

– Lehman Brothers exécutée par Goldman Sachs

– Rothschild et la France

– La banque Espirito Santo au Portugal

– BNP Paribas, première banque européenne, sa taille de bilan est supérieure au PIB français

– Too big to fail or to save

– UBS et la Suisse le double de son PIB

– Jefferson, troisième président des Etats-Unis : les banques et le peuple américain

– Premier créancier de l’Amérique, la Chine : on ne tue pas son créancier !

– Monnaies et marchés, si les marchés veulent abattre un pays, ils le peuvent

– Le cas du rouble

– Quand la finance ne va plus à l’investissement

– Qu’est-ce que le trading à haute fréquence ?

– Le cas Soros et la livre britannique

3) Qui veut (et qui peut) juger et réformer le capitalisme mondial ?

– Que peut faire la justice ?

– Un cadre juridique qui n’existe pas, le seul juge, le marché

– Les amendes aux banques, le cas BNP

– Les fonds vautours l’exemple d’Elliot

– La légende de la dette

– Ces dettes qui ne furent jamais payées, le cas de l’Allemagne.

– Quel est le bon niveau d’endettement ?

– La dette japonaise

– La dette française : no problem ?

– Quelques figures peu sympathiques de traders de haut vol

– Les économistes improbables prédicateurs

– Le payeur ultime, le contribuable !

– 10% du PIB européen en 2008 pour sauver les banques

Conclusion : Postface la grande et belle figure de Kondratiev

source