Licra : blague de Renaud Camus sur l'Afrique =racisme




Il y a deux jours, Renaud Camus a écrit, dans un message toujours pas retiré par Twitter : “Une boîte de préservatifs offerte en Afrique, c’est trois noyés en moins en Méditerranée, 100.000 euros d’économie pour la Caf, deux cellules de prisons libérées et 3 cm de banquise préservés”. La Licra a immédiatement porté plainte contre l’écrivain, accusant cette anodine blague d’être ignoble et raciste. Pour Pierre Cassen, il n’y a aucun racisme chez Renaud Camus, mais simplement la volonté, avec le sens de la provocation qui le caractérise, de pointer du doigt quelques conséquences de la surnatalité africaine. Pierre Cassen dit espérer un vrai débat sur le type de société dans laquelle nous avons envie de vivre : le totalitarisme idéologique de la Licra et autres associations gauchistes, ou la parole libre, dans l’esprit gaulois, que soutient le fondateur de Riposte Laïque. Prenant la défense de son ami Renaud Camus, Pierre Cassen fait remarquer que, il y a quelques années, la Licra n’avait pas porté plainte contre Ahmed Chekab, adjoint au maire de Vaulx-en-Velin, qui avait pourtant tenu d’innombrables propos antisémites, et avait au contraire imposé une convention à la mairie socialiste de cette ville ! Il qualifie donc la plainte contre Renaud Camus de politicienne, et ceux qui l’ont déposée, d’imposteurs.

Quelques preuves :

http://lelab.europe1.fr/Document-les-insultes-antisemites-d-un-elu-PS-de-Vaulx-en-Velin-15414

https://ripostelaique.com/ahmed-chekhab-parle-des-encules-de-juifs-allo-les-antiracistes.html

source