Michel Buhler : Electricité




Chanson de Michel Buhler : Electricité
Je m’ disais: “C’ui qui m’ fournit
D’ quoi m’ chauffer, m’éclairer,
C’est quelqu’un comme un ami,
Qui veille sur ma santé!”
Mais voilà, t’es qu’un marchand,
Tu vends, tu vends, tu vends,
Comme c’ui qui m’ pique mon pognon
Pour fabriquer ses gros canons.

J’en conclus qu’ dans ton esprit
Ton argent vaut mieux que ma vie,
C’ qui m’ fait affirmer ici
Que tu n’es qu’un bandit!

source